BIOGRAPHIE

Sa sonorité pleine, puissante et souple ; son élan musical nous transporte, le plaisir de faire de la musique est évident...

Germaine Lorenzini (harpiste honoraire de l'Orchestre National de Lyon)

828085EC-FCF6-40FB-BBEF-BB2A422E3841_1_105_c.jpeg

Pict. Paamax Photographie

Formé au CNSMDP auprès d’Isabelle Moretti et après avoir reçu l’enseignement de Germaine Lorenzini, Marcel Cara (né en 1996 à Charleville-Mézières) s’inscrit dans la plus belle tradition de  l’école de harpe française: son jeu plein de relief et de couleurs retient immédiatement l’attention.
Marcel Cara a fait ses débuts en tant que soliste dans des lieux prestigieux tels que le théâtre du Châtelet, la fondation Singer-Polignac, la Cité de la musique de Soissons, l’auditorium du musée Guimet, l’auditorium du British Museum de Londres, Camac Harpen Nederland à Rotterdam, la Sala de Sao Paulo ainsi que dans différents festivals, tels que le Festival Messiaen au pays de la Meije, Giverny, Ancenis, les musicales de Colmar, Festival de Pâques à Deauville…
De la participation à l’orchestre jusqu’au récital, il a très tôt abordé toutes les facettes de l’instrument. La musique de chambre occupe une place privilégiée dans son activité, en collaboration avec des musiciens tels qu’Amaury Coeytaux, Philippe Bernold,Gérard Caussé, Adrien la Marca, Nina Pollet, Amaury Viduvier… ou encore dans le Duo Éos qu’il forme avec la violoncelliste Stéphanie Huang.
Il s’est également produit en tant que soliste avec l’Orchestre de Chambre de Paris pour interpréter les Danses de Claude Debussy et le concerto du compositeur Bruno Mantovani, avec l’Orchestre de Picardie dirigé par Arie Van Beek ainsi qu’avec l’Orchestre du Conservatoire de Paris dans le concerto de Ginastera dirigé par Mikko Franck.

Il fait ses débuts en tant que musicien d’orchestre en 2015 avec le Gustav Mahler Jugenorchester, le Verbier Festival Orchestra, puis au sein de l’Aspen Music Festival and School (USA) sous la tutelle de la harpiste Nancy Allen.
En résidence à la Cité des Arts de Paris de 2018 à 2020, il est lauréat du Hong Kong Harp Contest, des Young Concert Audition de New-York et également lauréat boursier de l’Académie des Beaux-Arts.  Marcel Cara s'attache à explorer le répertoire de harpe; il contribue à l'élargir aussi en signant de remarquables transcriptions.
Il est soutenu par l'association Ajam depuis 2020.

(Biographie A. Cochard).


 

Born in 1996, Marcel Cara studied at the Paris Conservatoire (CNSMDP) in the class of Isabelle Moretti, and also worked with Germanine Lorenzini. He has made his début as a soloist in prestigious settings like as the Théâtre du Châtelet, the Singer-Polignac Foundation, the Cité de la musique de Soissons, the Guimet Museum, the British Museum, and at the Messiaen, Deauville, Giverny, Ancenis and Colmar Festivals. He has worked with musicians such as Adrien la Marca, Philippe Bernold, Amaury Coeytaux,Stéphanie Huang...

Marcel Cara has performed Bruno Mantovani’s Concerto with the Orchestre de Chambre de Paris under the baton of the composer,  also with the Orchestre de Picardie conducted by Arie Van Beek, and with Orchestre du Conservatoire de Paris conducted by Mikko Franck for Ginastera's Concerto.  Resident at the Cité des Arts de Paris from 2018 – 2020, Marcel is also a laureate of the Hong Kong Harp Contest, the Musicales du Centre Competition, and the YCA International Auditions, New York. He holds a scholarship from the Académie des Beaux-Arts, and is supported by the Société Générale.